Choisir la langue

Que faire trois jours à Minorque ?

Le temps d’un week-end, étape d’un voyage plus important ou destination en soi, l’île de Minorque saura vous laisser un souvenir impérissable, quel que soit le temps que lui consacrerez !

L’île étant petite, le temps d’un week-end est parfaitement adapté pour la découvrir ! Hormis durant les fêtes de Sant Joan de Minorque, tout l’intérêt de l’île se situe le long de ses 200 km de côtes ! Des criques paradisiaques, aux attraits très différents entre le nord sauvage et calme et le sud plus touristique, mais aux couleurs de paradis.

Louer une voiture sur place est relativement coûteux, selon vos moyens sachez que les lignes de bus de Minorque desservent un très large territoire.

Que faire trois jours à Minorque?

Jour 1 : Arrivée à Port Mahon (Maò-Mahòn)

Que faire trois jours à Minorque : visiter Mahon, la capitale de l'île

La capitale de l’île possède tout le charme des vieilles villes méditerranéennes. Elle fut décrétée capitale par les Anglais en 1722 lors de leur occupation de l’île de Minorque. Ils la préféraient à la capitale de l’époque, Ciutadella. Ils ont ainsi permis l’essor économique et architectural de la ville du sud, lui conférant encore aujourd’hui un poids et un dynamisme fort.

Vous déambulerez dans les ruelles historiques de la ville, avec ses demeures bourgeoises et ses bâtiments historiques. Notamment les palais coloniaux parfaitement conservés. Vous flânerez sur la Plaza España, où vous pourrez admirer l’église de Santa Maria, ainsi que sur la carrer Nou où vous trouverez de nombreux commerces d’artisanat local.

Vous ferez également les boutiques le long des quais du port, deuxième plus grand port naturel d’Europe. L’enclave est une destination de promenade en soi et fourmille en sus de petites échoppes d’artisanats locaux, restaurants, bars…

À l’entrée du port, vous trouverez à visiter la forteresse d’Isabel II. Vous vous rendez sur les lieux en taxi-bateau. L’édifice est, en soi, à voir. Cerise sur le gâteau : la vue extraordinaire sur toute la côte et le large que vous offre l’arrivée au sommet.

Déjeuner au village de pêcheurs de Es Castell. Si vous n’avez pas de voiture sur place, le réseau de bus de Minorque dessert toute l’île.

L’après-midi sera consacrée à la découverte du sud de l’île : le village de San Luis, “le plus blanc des villages minorquins”, ainsi que les plages et criques paradisiaques qui parsèment le sud de l’île de Minorque. À quelques kilomètres de Mahon, vous avez également Calas Fonts, un petit port de pêche enchanteur. Les grottes, autrefois utilisées par les pécheurs comme entrepôt, sont aujourd’hui autant de bars, restaurants et boutiques. Idéal pour une promenade ou un dîner.

 

Jour 2 : Ciutadella

Que faire trois jours à Minorque : vous devez impérativement visiter la ville de Ciutadella

Si vous cherchez que faire trois jours à Minorque, vous ne pouvez passer à côté de Ciutadella ! Rien de moins que la plus jolie ville de l’île ! À seulement une heure de route de Mahòn (les distances minorquines sont très courtes), la seconde ville du pays vous attend. Ancienne capitale de Minorque, Ciutadella est une ville historique très bien préservée, qui vous offrira de longues promenades à la découverte des églises, forteresses, palais et autres édifices notables qui s’égrainent au fil de ses ruelles historiques aux façades colorées.

À voir absolument :

  • Es Born, ancienne place d’armes médiévale où se trouve le Palais Vivo ;
  • La cathédrale, qui a été construite à l’emplacement de l’ancienne mosquée, dont subsiste le minaret aujourd’hui transformé en clocher ;
  • Le moulin blanc situé sur la Place des Palmiers ;
  • Le mirador, situé juste derrière la mairie, qui offre une vue imprenable sur le port.

S’il vous reste peu de temps pour terminer cette journée, découvrez la côte nord par Sa Caleta : environ 25 minutes à pied de la ville, une des plus belles criques de l’île, mais il faut savoir que la plage est relativement petite et donc souvent bondée de monde.

Si vous avez plus de temps, préférez Cala En Turqueta. Située à 10 kilomètres au sud de Ciutadella, c’est l’une des plages les plus connues de l’île. Vous avez juste à côté Cala Macarella, une crique avec une vue splendide sur les eaux turquoise.

Enfin, pour les amateurs de fonds marins, Cala Algaiarens est faite pour vous. D’autant que le nord de l’île étant moins fréquenté, les fonds marins sont ici bien mieux préservés et plus riches que ceux du sud.

 

Jour 3 : Cala Mitjana ou Parque natural de s’Albufera des Grau

Que faire trois jours à Minorque : les criques sont incontournables, elles font toute la richesse naturelle de l"île !

Plage ou nature ? À proximité de Ciutadella ou de Mahòn ? Selon votre préférence et votre lieu de départ à la fin de ces trois jours à Minorque.

Étant entendu qu’il est interdit de repartir de l’île de Minorque sans s’être émerveillé devant ses extraordinaires cala, vous pouvez en faire une nouvelle sans vous poser de questions. Et Cala Mitjana est résolument l’une des plus belles de l’île ! Elle est accessible par un sentier de forêt, qui débute sur les hauteurs de la Cala Galdana. Le chemin serpente au milieu des pins avant de dévoiler les eaux turquoise cristallines de Cala Mitjaneta. Déserte et calme, sa plage de sable est assez petite. On vous conseille de poursuivre le petit chemin surplombant la mer. Il amène à la Cala Mitjana, un peu plus isolée à l’arrière. La plage est nettement plus grande et elle est surplombée par des gros rochers. C’est une des plages les plus sauvages de l’île. La flore, luxuriante, donne l’impression d’être perdu au milieu de la nature. Comme sur de nombreuses plages minorquines, en plus de la beauté du lieu, votre effort trouvera réconfort auprès des vendeurs de fruits frais qui arpentent le sable fin.

Et petit bonus : une immense grotte qui se visite à la nage !

Si vous l’avez déjà vue et que vous souhaitez rester dans la thématique plage paradisiaque, opter pour Cala En Porter un peu plus au nord, le long de la même côte.

Pour une autre point de vue sur l’île : la réserve naturelle de s’Albufera des Grau : le village attaché est charmant, les plages désertes et le parc, dont la visite est rapide, offre des panoramas et une végétation inédits. Vous pouvez enfin prendre (un peu !) de hauteur en vous rendant au point culminant de l’île, Monte Toro, qui, du haut de ses 358 mètres d’altitude, vous promet un beau de vue sur toute l’île, ses côtés et sa grande soeur voisine, Majorque.